Rise Of Galaxy

Dix sept années ont passé depuis les évènements de la Revanche des Siths
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 RC-5821, Sergent Dun au rapport. [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dun


avatar

Féminin Age : 26
Messages : 22
Localisation : Dans le tambour de la machine, lessivée.

Feuille de personnage
Âge: 20 ans.
Race: Humain (Clone)
Affiliation: République Galactique

MessageSujet: RC-5821, Sergent Dun au rapport. [Terminée]   Mar 21 Juil - 1:00

RC-5821 - Sgt. Dun



  • Informations Générales



Matricule : RC-5821
Surnom : Dun
Âge : 20 ans – 40 ans d’apparence.
Date de naissance : -22 BBY.
Race : Humain (Clone)
Sexe : Masculin

Planète d’origine : Kamino – Tipoca City
Groupe : République Galactique (Brigade des Opérations Spéciales)
Rang : Rang I – Commando Clone (Sergent de l’Escouade Echo)
Vaisseau :



  • Description physique

RC-5821 alias Dun pourrait être un humain comme de nombreux autres s’il n’était pas un clone du célèbre chasseur de primes Jango Fett. En qualité de clone, il lui ressemble donc physiquement trait pour trait comme s’il était son vrai jumeau. Mesurant 1m83, RC-5821 est un clone commando dont le corps est taillé pour la guerre depuis ses cinq ans (dix physiquement). L’entrainement intensif, les parcours d’entrainement subi dans les centres de Tipoca-city ainsi que l’expérience de terrain contre la C.S.I ont fait du corps du clone une machine à tuer aux rouages bien huilés. Plutôt imposant physiquement de part sa taille et sa carrure, ce clone peut se targuer d’avoir un corps d’athlète capable d’accomplir de nombreuses prouesses une fois sur le champ de bataille. Mais la guerre a aussi son lot de souffrances. Dun compte sur son corps pas moins de sept cicatrices un peu partout sur le corps dont deux sur le visage juste sur sa pommette droite qui prend la forme d’une coupure oblique tandis que la seconde est située au dessus de son œil gauche, plus réduite elle est une coupure horizontale juste au dessus du sourcil. Dun a les cheveux noirs coupés court et coiffés en carré même si il commence à se dégarnir un peu et d’avoir les cheveux blancs ici et là, clairsemant le sommet de son crane. Son teint de peau olivâtre fait ressortir son regard sévère aux couleurs marron. Son visage parlons en justement ; son front commence à laisser apparaitre quelques rides dues à son vieillissement accéléré tandis que son nez est légèrement proéminent et assez grand.

L’armure Katarn qu’il porte est quant à elle un bijou de technologie issu du savoir faire de Kaminoan Armorsmiths, une entreprise originaire de Kamino spécialisée dans la conception d’armures de combat pour la Grande Armée de la République. Dun arbore une armure règlementaire à la couleur gris clair avec des teintes de bleu sur laquelle, on peut voir parfois quelques traits ici et là et qui servent ni plus ni moins que de compteur à ennemis abattus. Bien que propre, cette même armure est cependant rayée sur certaines plaques voire un peu égratignée. Pesant 20 kilogrammes, elle est pourtant deux fois plus légère que l’armure standard de phase I que portaient les clones lors du début du conflit. Toujours portée par les Clones Commandos, elle n’a subi que de très légères améliorations depuis le début du conflit tellement elle est ce qui se fait de mieux en armure par Kaminoan Armosmiths. L’armure Katarn dispose d’abord d’une combinaison noire moulante équilibrée thermiquement et permettant à son porteur de survivre en gravité zéro (espace). Viennent par la suite se greffer les différentes pièces de l’armure puis le sac à dos. Une fois complète l’armure est parfaitement étanche et hermétique ne laissant passer aucun gaz ou liquide entre l’extérieur et l’intérieur. L’armure dispose d’un dispositif de variation de température afin de maintenir à l’intérieur, une température idéale protégeant du chaud comme du froid. Capable d’encaisser un tir de blaster à bout portant, l’armure reste intacte et absorbe également une partie des dégâts cinétiques d’un tir lors de l’impact, réduisant considérablement le risque de blessures graves pour son porteur.

Les bottes renforcées sont antidérapantes et blindées conçues pour les terrains acides, les grandes distances ou enfoncer les portes récalcitrantes. Le casque est doté d’un ATH à la pointe de la technologie permettant à son porteur d’analyser son environnement, les menaces éventuelles et d’afficher des données tactiques. Le casque a également un filtre à oxygène, des lampes tactiques ainsi qu’une antenne de transmissions pour assurer la coordination du groupe et les communications longue portée avec la chaine de commandement. Les gants possèdent également un détecteur permettant de vérifier l'intégrité de l'armure rien qu'en passant le doigt dessus. Les poignets disposent d’une vibrolame rétractable plutôt courte mais fatale à tous ceux cherchant des noises d’un petit peu trop prêt.L’armure peut également injecter du bacta via la portion du sac à dos dédiée à la survie en milieu hostile. Ce même sac a dos qui contient également les munitions et explosifs divers dans sa section supérieure (et accessibles aisément par le porteur de l’armure en pleine action) et l’équipement règlementaire de la République (rations, kit hygiène/médical, cordes, et équipement de survie).
La ceinture quant à elle permet le port d’un grappin, et d’une dizaine de grenades de types différents (détonateurs thermiques, soniques, flash, charge électrostatique…).
En matière d’armement là aussi pas de changement le fusil blaster lourd DC-17m de chez BlasTech. Disposant de trois modes de tir (blaster conventionnel, fusil de précision et lanceur de grenades), le DC-17m demeure une arme réservée aux commandos compte tenu de sa puissance de feu et de son coût de production. Sa polyvalence est sa plus grande force et donne un large éventail d’options d’engagement ou de combat à un clone dans le besoin. Sur la cuisse se trouve également dans un holster l’arme secondaire du commando : un pistolet blaster DC-15s ayant une cadence de tir et une puissance de feu plus que correcte et idéale dans les espaces clos ou quand les munitions lourdes viennent à manquer.



  • Description

A l’instar de ses semblables, RC-5821 est un clone très attaché aux trois autres membres de son escouade. Elevés ensemble par groupes de 4 sous la surveillance scrupuleuse des Kaminoans, Dun considère son escouade comme étant ni plus ni moins que des frères de sang et ne peut envisager de combattre sans eux même si sa formation lui a apprit à être autonome et à agir en solitaire pour survivre à tout ce que la guerre pourra lui réserver.
Non seulement les commandos sont élevés ensemble depuis leur plus tendre enfance, mais ils ont aussi été formés tous les quatre sous la tutelle du même Cuy’val Dar –instructeur mandalorien ou non- ce qui contribue à renforcer les liens sociaux entre eux tout au long de leur croissance. Justement c’est à partir de là qu’un élément non planifié par les rigoureux Kaminoans intervient : ce qu’ils appellent le « Facteur H » (H pour Humain). Bien que chaque clone soit identique aux autres d’un point de vue purement physique et génétique, les Kaminoans n’avaient pas prévu que les clones finiraient par développer une personnalité. Ainsi, chaque membre de l’escouade devient donc une personne à part entière avec ses préférences, son opinion, son tempérament, chose que les Kaminoans voulurent régler par ce qu’ils appelaient un « reconditionnement ». Par la suite, ils furent d’autant plus décidés à agir lorsqu’ils commencèrent à se donner des noms. Leur survie dépendit de Jango Fett qui s’opposa à cette décision, arguant que des frères d’armes font toujours de meilleurs combattants que des machines produites à la chaine.

Dun n’échappe pas à la règle et à pu développer sa propre personnalité au fil des vingt années de sa courte existence. Et comme nombre de ses semblables, l’empreinte culturelle mandalorienne est quelque chose d’assez forte en lui puisqu’il avait été formé par une mandalorienne du nom de Rav Bralor. Bien que cela soit quelque chose d’assez inconscient et qui n’avait pas été planifié là non plus à l’origine, il s’avère que ses connaissances de cette culture constituent une base solide sur laquelle son identité a pu se construire. N’ayant pas connu autre chose depuis son enfance que les longues heures passées avec la Cuy’val Dar, Dun a bien du prendre ce qu’on lui donnait. Il en hérité une certaine haine viscérale des Kaminoans qu’il considère comme étant des monstres n’hésitant pas à euthanasier un clone ne correspondant pas à leurs critères et des Géonosiens à cause de la bataille de Géonosis qui, même si elle a été une victoire pour la République à été une boucherie pour les soldats clones lors de ce baptême du feu. Même si Dun est né beaucoup trop tard pour y avoir participé, il a cependant eu plusieurs fois l’opportunité de parler avec des vétérans de cette bataille.

Tenace et déterminé, Dun est quelqu’un de correct, droit et très professionnel qui ne parle que rarement pour ne rien dire, il paraitrait presque un peu lisse face à ses supérieurs qu’ils soient Jedi ou non. Avec le temps il se révèle être quelqu’un de loyal, plutôt malin mais très prudent, calculant le risque avant d’agir. C’est ce trait de personnalité plutôt posé qui a fait de lui le leader de l’escouade Echo placée sous son commandement sur le terrain. Gardant son sang froid dans de nombreuses situations, il est celui qui apaise les membres de son escouade dans les moments difficiles et essaie de leur remonter le moral avec son humour douteux et discutable, prenant presque le rôle de grand frère sur lequel s’appuyer. Bien que très à cheval sur le protocole, les procédures et le règlement de la Grande Armée de la République, RC-5821 sait parfois quand il faut enfreindre les règles pour que le travail soit fait et est prêt à couvrir ses hommes en cas d’échec ou de manquement au règlement, n’hésitant pas à prendre pour ses hommes. Ce dévouement fait de lui quelqu’un de noble et d’apprécié comme leader. Il n’apprécie guère les politiques qu’il méprise car ne les comprenant tout simplement pas et détestant leur hypocrisie pour la majeure partie d’entre eux. En un sens, lui risque sa vie pour qu’eux puissent vivre dans une paix relative sans pour autant avoir un simili de reconnaissance de leur part. Cela vaut également pour ceux qu’il appelle « les rats » ou les fourbes.
Il se montre toujours sur la défensive avec ses supérieurs Jedi dont il se méfie en permanence, estimant que bon nombre d’entre eux ne font pas de bons officiers et qu'ils sont un tantinet hypocrites en prétendant vouloir défendre la paix et de croire au caractère sacré de toute vie, en étant à la tête d'une armée d'esclaves sans aucun autre droit que celui de mourir. Il est cependant suffisamment malin pour ne pas faire part de cette opinion à ses supérieurs, et encore moins pour remettre en question leurs ordres même s’il peut avoir tendance à proposer des alternatives aux tactiques Jedi. RC-5821 est d’autant plus méfiant vis-à-vis de la République dont il sait maintenant de part son instructrice mandalorienne que la République n’a visiblement rien prévu comme plan d’avenir pour ses forces militaires clonées : pas de solde, pas de pension pour vétérans, aucun droit civique ou juridique, Dun sait très bien qu’il n’est pas vu comme un être vivant, mais comme une « propriété de la République » ayant à peine plus de valeur qu’un droïde protocolaire, ménager ou mécano.

Mais il sait également que la République ne prend pas non plus la peine de mettre trop de moyens financiers ou médicaux pour sauver un clone trop gravement blessé sur le champ de bataille : préférant les euthanasier comme les Kaminoans le faisaient plutôt que de leur permettre soit d’être mobilisé de nouveau sur le champ de bataille, réaffecté dans le personnel administratif de la République ou même, pouvoir bénéficier d’une retraite ainsi que d’une pension de mutilé de guerre. Même si Dun était d’abord enthousiaste à l’idée de défendre les valeurs de la République, la Guerre des Clones lui a ouvert les yeux sur la condition de ses semblables et la sienne par extension : les valeurs de la République ne s’appliquent pas sur les siens. Cet état de fait ne le laisse pas de marbre et a même tendance à l’enrager, colère qu’il exulte sur le champ de bataille en se battant comme un lion. Dun envisage même de déserter si l’occasion venait à se présenter mais le peu de perspectives d'avenir que réserve la vie de déserteur l’empêche de prendre cette décision, tout comme celle d’abandonner les hommes qu’il a sous ses ordres. Cette simple idée fait émerger chez lui une culpabilité lancinante: il estime qu’il est de son devoir de veiller sur ses frères clones, et qu’il est le seul à être capable de le faire.
Considérant Rav Bralor comme étant la mère qu’il n’a jamais eue, Dun entretient avec elle un lien mère-fils identique à celui de ses frères formés par elle. A l’instar de ses autres frères clonés, il peut parfois paraître un peu enfantin dans son attitude ou son comportement : après tout il est bien plus jeune qu’il ne le laisse paraître et n’a jamais vécu une enfance normale. Vous en connaissez beaucoup vous des enfants qui tirent à balle réelle dès l’âge de 5 ans au cours d’un exercice militaire ? Un peu brusque et maladroit, il se montre hésitant et désorienté dans des situations sociales de la vie courante lorsqu’il se retrouve mêlé dans le monde civil et coupé de ses frères clones. Un simple rendez-vous avec une femme ou un repas avec des « amis » non clones devient pour lui un véritable casse tête car Dun souhaite faire pour le mieux sans jamais avoir été confronté à ça.


  • Histoire

RC-5821 est né en cuve il y a vingt ans, comme nombre de ses semblables. Fruit d’un travail de clonage représentant un défi à la hauteur de l’égo des Kaminoans, ce clone de classe commando commença sa vie à l’intérieur des villes sur pilotis de Tipoca-city dans les centres de formation de la Grande Armée de la République. Alors qu’il n’était encore qu’un bébé, RC-5821 commença sans le savoir sa formation de soldat via un procédé que l’on nomme « entrainement flash ». L’entrainement flash consiste en un dispositif envoyant de la lumière sur la rétine des bébés clonés et capable d’imprimer dans leur cerveau toutes les bases théoriques du combat et de la guerre. Une fois en âge de marcher seuls, de raisonner et de s’exprimer ils passaient à l’étape suivante. Formés les clones suivaient un programme d’enseignement intensif à l’aide d’un casque stimulant leur capacités mémorielles. Ce programme consistait surtout en des simulations de combat en face d’un écran tandis qu’en même temps, la loyauté, l’obéissance et la discipline leur était inculquée. On leur enseignait également des techniques militaires mais aussi des valeurs telles que le courage, le sacrifice de soi et le respect de la hiérarchie. Parallèlement à cet enseignement, les clones suivaient également un entrainement physique à base de parcours d’obstacles, d’exercices physiques, de simulations mais aussi de séances de tir au DC-15. Les résultats obtenus par les clones étaient ensuite analysés par les Kaminoans qui exploitaient les données recueillie, à partir de là les clones ne remplissant pas les critères de résultats ou montraient un peu trop d’indépendance étaient au mieux reconditionnés, au pire tués.

RC-5821 suivit cet entrainement comme tout clone qui se respecte. Jusqu’à ce stade, son parcours n’a jamais été différent de celui du fantassin clone. Son histoire ne comporte rien d’intéressant jusqu’à son dix ans, sa vie est celle d’un clone comme des milliers de ses semblables. La seule mention à retenir de ces années fut tout simplement le fait qu’il se lia d’amitié avec 3 autres clones qui partageaient son dortoir. Mais cette amitié avait été voulue car RC-5821 était amené à être un commando, et que leur formation et le lien qui unit les 4 clones composant une escouade était un critère voulu par les Kaminoans pour en faire des soldats d’élite capables d’agir de concert et de manière efficace.
En -19 BBY, l’Ordre 66 fut donné mais Dun et ses frères étaient alors bien trop jeunes pour espérer tuer un Jedi, et même si certains Jedi sur Kamino suite à l’Ordre 66 voulurent que les clones encore en formation (y compris les enfants) soient tués pour éviter que cela se reproduise, les Cuy’val Dar s’y opposèrent et affirmèrent qu’ils n’hésiteraient pas à se battre pour défendre leurs protégés de ce qu’ils appelaient un génocide.

Par la suite lorsqu’il eut atteint l’âge de dix ans (en -17BBY)  il fut placé avec ses frères d’armes sous les ordres d’une instructrice mandalorienne du nom de Rav Bralor. A partir de là, son histoire diffère vraiment des autres clones car la formation devient plus exigeante que jamais et implique désormais des tirs à balle réelle lors des exercices. RC-5821 ainsi que ses frères Tor (RC-2635), Leto (RC-7291) et Enezai (RC-5599) commencent donc à suivre un entrainement digne des forces spéciales. Celui-ci consiste à les rendre capable de remplir une grande variété de missions en territoire hostile et de façon discrète dans la mesure du possible. Extraction, destruction, sabotage, reconnaissance, libération d’otages assassinat… toutes les procédures standard leur sont inculquées afin qu’ils soient capable d’être déployés partout et de réagir face à un maximum de situations relevant de l’ordre de l’imprévu.


Exigeante Rav Bralor sait qu’il s’agit de la dernière escouade qu’elle aura à former avant de repartir vers Mandalore, aussi elle souhaite faire de cette unité d’élite la meilleure qu’elle n’aura jamais formée. Intransigeante, elle n’hésite pas à les entrainer au combat à mains nues seule contre les  4 clones pour leur apprendre. Dun et les autres avaient dès lors, commencé à éprouver une certaine affection pour elle. Après tout c’était l’un des rares visages humains qui se souciait d’eux en tant qu’êtres et non de produits de laboratoires, en un sens, et pour Dun elle était ce qui se rapprochait le plus d’une mère au cours d’une existence qui n’avait été que tests, analyses et entrainement. Rav Bralor leur inculqua également les principes de la culture mandalorienne que les clones adoptèrent par eux-mêmes sans vraiment s’en rendre compte vu qu’il s’agissait de la seule culture qu’on avait bien voulu leur donner. Leur Cuy’val dar leur apprit également à agir de concert et à ne jamais oublier que c’était les liens qui unissaient les membres de l’escouade qui faisait leur force. Rav Bralor leur comparait souvent à des doigts qui ensemble formaient une main pouvant étouffer, manipuler quelque chose ou même se changer en poing. Un doigt seul n’était rien, mais multiplié par 4, il pouvait former quelque chose de beaucoup plus intéressant.

En -12BBY, la formation étant terminée, ce fut l’heure des adieux et Rav Bralor prononça alors officiellement la création de l’escouade Echo qu’elle avait formée. Cette dernière quitta alors Kamino et leurs affreux maîtres cloneurs pour être déployés sur le champ de bataille. Placés sous la direction de la Brigade des Opérations Spéciales, ils furent exposés au feu séparatiste à de nombreuses reprises.
De Coruscant aux confins de la Bordure Extérieure, leur missions variées leur ont permis de mettre en valeur leurs talents dans différents domaines propres aux commandos. Dix ans durant ils ne chômèrent que très rarement et furent parfois même chargés de traquer des Jedi ayant basculé du Côté Obscur pendant la Guerre des Clones, tâche que l’Escouade Echo acceptait avec le plus grand des plaisirs.
En -7BBY ils furent chargés de capturer ou du moins de neutraliser un Chevalier Jedi ayant décidé de rejoindre la C.S.I. après avoir basculé du Côté Obscur de la Force. Echo fut donc dépêché sur un monde neutre sympathisant de la CSI et qui négociait pour rejoindre ce camp. La mission de l’escouade était simple : empêcher le fugitif de prendre contact avec le gouverneur local. Mais les choses ne se passèrent pas comme prévu : l’escouade Echo n’eut pas d’autre choix que d’abattre le Jedi qui avait alerté les forces droïdes sur place après une course poursuite effrénée. Piégés, Enezai –resté en arrière- décida de les attirer à l’autre bout de la ville pour donner une chance à son escouade de regagner leur vaisseau. Dun, Tor et Leto une fois le vaisseau atteint contactèrent Enezai pour lui annoncer qu’ils venaient le chercher mais le Commando ne répondit que part la négative. La zone dans laquelle il se trouvait était beaucoup trop chaude et dangereuse pour tenter une extraction, Dun insista et ordonna à ses deux frères de  diriger leur vaisseau vers la position de leur frère piégé, mais Enezai refusa toute aide de la part de leur frère et invoqua le fait qu’ils se mettaient en danger (ainsi que toute la mission) en agissant de la sorte. Dun voulut répondre mais cette fois-ci Enezai était injoignable. Le silence fut sa seule réponse jusqu’à ce qu’un flash illumine le cockpit dans lequel se trouvaient les trois clones. Enezai avait provoqué une explosion réduisant son cadavre à l’état difficilement identifiable. Les clones décidèrent à contrecœur de repartir vers Coruscant avec le cadavre du fugitif abattu. C’était un véritable choc pour le reste de l’escouade, Dun en tête qui se tenait pour responsable de la mort de son frère et éprouvait désormais le sentiment de l’avoir abandonné. L’escouade Echo eut une semaine de permission exceptionnelle pour se remettre du décès de leur frère avant que le commandement ne remplace Enezai par un clone ayant quant à lui été le dernier survivant de son escouade. Ce clone s’appelait Mij (RC-4835) et s’intégra au groupe difficilement en dépit de ses efforts afin de prouver qu’il méritait sa place parmi Echo, mais 2 mois suffirent à faire de lui un membre à part entière comme s’il avait été toujours là depuis le début.

Le sergent Dun mena ses opérations avec davantage de prudence à partir de maintenant. Le conflit avec la C.S.I. était désormais relégué au statut de guerre froide aussi les opérations étaient désormais plus centrés sur l’anti-terrorisme, la lutte contre le Soleil Noir et la traque des Jedi ayant basculé du Côté Obscur ou de Sith –bien que pour Dun et ses hommes, cela soit la même chose-. Plus rarement, le commandement envoyait Echo et d’autres escouades en poste sur certains mondes pour faire de la reconnaissance, vérifier des rumeurs ou encore espionner les séparatistes voir effectuer parfois quelques actes de sabotages ici et là pour s’assurer que rien ne viendrait menacer la République dans l’immédiat.


La recrudescence du conflit avec les Séparatistes ne l’inquiétait pas, ce qui l’inquiétait c’était le fait de savoir que les Mandaloriens étaient de leur côté. La question qu’il se posait était la suivante : que se passerait-il le jour ou il croiserait de nouveau la route de Rav Bralor au cours d’une mission et qu’elle était du côté de la C.S.I ? Dun préféra alors éviter d’avoir à trop réfléchir à cette question tant elle le troublait. Il évita soigneusement d’en parler avec ses frères d’armes, même si au fond de lui, il savait que Tor et Leto devaient se poser la même question que lui. Mij avait été formé par un mandalorien également mais celui-ci était mort selon lui. Dun enviait presque Mij sur ce point là : lui au moins n’aurait sans doute jamais à se poser cette question. Mais le sergent commença alors à s’en poser une seconde : que voulait-il vraiment ? La désertion commença à lui trotter dans la tête comme étant une possible alternative à son statut de soldat-esclave de la République, mais quitter l’armée pour faire quoi ? Cette question devait déjà trouver sa réponse. Ensuite il était sergent de son escouade, Tor et Leto n’avaient jamais à aucun moment fait part de leur envie d’une autre vie, et encore moins de déserter et que feraient-ils sans lui à leur tête ? Le prendraient-ils pour un traitre ? Quelqu’un sans honneur qui abandonne jusqu’à ses frères ? Non, il était responsable de son escouade et devait veiller sur eux. Soit il abandonnerait la République avec ses frères, soit il resterait à servir de chien de garde aux Jedi  avec eux mais il ne déserterait pas seul. Seul Mij avait évoqué cette idée de vivre autre chose que la Guerre, une fois mais il avait avoué ne pas vraiment savoir ce qu’il ferait après ou plutôt la liberté de choix le rendait plutôt indécis. Dun n’avait pas la moindre idée de ce qu’il était possible de faire si ce n’est du mercenariat…

Avant d’envisager une autre vie, il fallait déjà voir ce que la guerre des clones pouvait encore réserver à l’Escouade Echo.


  • Et vous alors ?


D'où viens tu ? De Google.fr, je cherchais un forum traitant de la Guerre des Clones en fait.
Ton âge et ton sexe ? 24, féminin
Comment as tu découvert le forum ? Par Katlynn
Un petit mot pour nous ? Audacieux.


Dernière édition par Dun le Ven 7 Aoû - 14:14, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zayne Zillow

avatar

Masculin Age : 23
Messages : 69
Localisation : Droomund kass

MessageSujet: Re: RC-5821, Sergent Dun au rapport. [Terminée]   Mar 21 Juil - 1:01

Bienvenu à toi Smile
Revenir en haut Aller en bas
Dun


avatar

Féminin Age : 26
Messages : 22
Localisation : Dans le tambour de la machine, lessivée.

Feuille de personnage
Âge: 20 ans.
Race: Humain (Clone)
Affiliation: République Galactique

MessageSujet: Re: RC-5821, Sergent Dun au rapport. [Terminée]   Mar 21 Juil - 1:01

Merchi !
Revenir en haut Aller en bas
Akane Shin'ya




Féminin Messages : 132
Localisation : Coruscant / Tython / ailleurs

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Race: Humaine
Affiliation: Ordre Jedi

MessageSujet: Re: RC-5821, Sergent Dun au rapport. [Terminée]   Mar 21 Juil - 1:02

Bienvenue a toi Smile
Revenir en haut Aller en bas
Katlynn Greenlight


avatar

Féminin Messages : 948

Feuille de personnage
Âge: 28 Ans
Race: Humaine
Affiliation: Ordre Jedi - République Galactique

MessageSujet: Re: RC-5821, Sergent Dun au rapport. [Terminée]   Mar 21 Juil - 8:49

Bienvenue Sergent !

Si tu as la moindre question ma boîte à MP est ouverte Smile
Bon courage pour ta riche !

_________________


Merci à Marcus Whitestar pour la signature !

Cuisse de Nymphe - #FEE7F0 - Kat's Theme - Battle Theme
Revenir en haut Aller en bas
http://riseofgalaxy.your-board.com
Dun


avatar

Féminin Age : 26
Messages : 22
Localisation : Dans le tambour de la machine, lessivée.

Feuille de personnage
Âge: 20 ans.
Race: Humain (Clone)
Affiliation: République Galactique

MessageSujet: Re: RC-5821, Sergent Dun au rapport. [Terminée]   Mar 21 Juil - 13:04

Merci et au plaisir de combattre aux côté des Jedi à l'occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Whitestar


avatar

Messages : 199

Feuille de personnage
Âge: 57 ans
Race: Humain
Affiliation: Ordre Jedi

MessageSujet: Re: RC-5821, Sergent Dun au rapport. [Terminée]   Dim 26 Juil - 18:17

au plaisir de t'avoir bientôt avec nous en rp!
Revenir en haut Aller en bas
Dun


avatar

Féminin Age : 26
Messages : 22
Localisation : Dans le tambour de la machine, lessivée.

Feuille de personnage
Âge: 20 ans.
Race: Humain (Clone)
Affiliation: République Galactique

MessageSujet: Re: RC-5821, Sergent Dun au rapport. [Terminée]   Ven 7 Aoû - 13:20

Fiche achevée ! Je reste disponible en cas de précisions ou de modifications.

Bonne lecture !
Revenir en haut Aller en bas
Katlynn Greenlight


avatar

Féminin Messages : 948

Feuille de personnage
Âge: 28 Ans
Race: Humaine
Affiliation: Ordre Jedi - République Galactique

MessageSujet: Re: RC-5821, Sergent Dun au rapport. [Terminée]   Dim 9 Aoû - 17:23

Soldat au rapport !

Félicitations bleusaille vous êtes promus au rang de Commando Clone vous avez bien mérité vos galons vu votre service exemplaire.

Mais n'envisagez pas de trahir la République, le prix à payer en serait très lourd...

_________________


Merci à Marcus Whitestar pour la signature !

Cuisse de Nymphe - #FEE7F0 - Kat's Theme - Battle Theme
Revenir en haut Aller en bas
http://riseofgalaxy.your-board.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RC-5821, Sergent Dun au rapport. [Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
RC-5821, Sergent Dun au rapport. [Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Agent Westfield au rapport [Terminé]
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» aucun rapport j'avoue mais j'aime les pipes
» Ki manti sa -a ???- Rapport de Freedom House /sujet fusionne
» rapport de bataille apocalypse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rise Of Galaxy :: II. Holonet :: Fiches de personnages :: Fiches Validées-
Sauter vers: